Pourquoi faut-il souscrire un PEL ?

En quête d’un placement rentable et sécurisé ? Optez pour le Plan Épargne Logement ou PEL. C’est une épargne rémunérée à un taux très attractif. Elle offre aussi d’autres avantages non négligeables. Mais est-ce encore une solution intéressante pour 2022 ? Quel est le taux de rémunération ?

PEL : c’est quoi au juste ?

Le PEL ou plan d’épargne logement est une épargne bloquée pendant au minimum 4 ans. Toutefois, il est possible de mobiliser les fonds sous conditions, par exemple pour financer l’achat d’une résidence principale. Aussi, il ouvre droit à une prime si vous l’utilisez en tant qu’apport personnel pour contracter un prêt immobilier en vue d’acquérir une résidence principale ou secondaire, de réaliser des travaux d’aménagement ou de rénovation…

Le taux de rémunération est fixé à 1 % depuis 2016 et les intérêts sont capitalisés. Ainsi, au fil du temps, ils produisent eux aussi des intérêts. L’un des plus grands avantages du PEL est que les intérêts sont exonérés d’impôts jusqu’à la date de son douzième anniversaire. Toutefois, ils sont soumis aux prélèvements sociaux de 15 %. Au final, la rémunération est réduite à 0,85 %.

Quelle est la fréquence du versement ?

Au moment de l’ouverture, il faudrait verser une somme de 225 euros au minimum. Ensuite, vous pouvez effectuer des versements réguliers tous les mois, tous les trimestres ou tous les semestres en fonction de vos moyens et de votre disponibilité pour atteindre le seuil minimal de 540 euros par an. On tient à noter que le plafond est limité à 61 200 euros hors intérêts capitalisés.

En général, l’épargne ne peut être utilisée pendant 4 ans. Mais vous pouvez garder votre compte pendant 10 ans. Une fois ce délai dépassé, vous ne pouvez plus effectuer de versement. Néanmoins, votre argent continue de produire des intérêts.

PEL : peut-on retirer son argent avant 4 ans ?

Les fonds sont indisponibles pendant une durée minimum de 4 ans. Cependant, il est possible de réaliser un retrait total ou partiel à tout moment. Cela entraine normalement une pénalité. Avant 2 ans, le taux de rémunération sera réduit à 0,5 % avant prélèvements sociaux.

Avant 3 ans, vous perdez les avantages offerts comme l’exonération d’impôt, la prime d’État et le taux préférentiel pour l’emprunt. Néanmoins, entre 3 à 4 ans, vous avez la possibilité d’emprunter à un taux préférentiel. Toutefois, la prime d’État va baisser jusqu’à 50 %.

Attention ! Après 4 ans, vous gardez tous vos privilèges. Quoique le retrait entraine la clôture du plan d’épargne.

Pourquoi épargner pour sa retraite ?
Comment calculer sa pension de retraite ?